Clarifier la demande

Une des premières leçons que l’on met en pratique dans les écoles de coaching concerne la clarification de la demande… pourtant lorsqu’en supervision un cas de “blocage” est apporté par le coach, il n’est pas rare d’être amené à s’interroger ensemble sur la nature de la demande. Quoi de plus intime et de personnel que de vouloir s’arrêter de fumer ( se mettre au sport, manger mieux etc….) ?
Or, cette demande que le client nous formule en toute bonne fois est souvent le produit d’injonctions qui lui imposées sans qu’il n’en ai véritablement conscience… à nous de travailler à la conscientisation du contexte de sa demande….
Les coachs qui travaillent en entreprise ont sans doute plus souvent le reflexe de vérifier que la demande du client n’est pas contrainte par la pression implicite de l’entreprise ( RH, manager etc…). Ceux qui travaillent avec des ados aussi… ( pression des parents ou du milieu scolaire) , mais ceux qui accueillent des publics de particuliers oublient souvent de questionner le contexte… 
 Pour illustrer d’un exemple fictif, imaginons quelqu’un qui viendrait en coaching pour réussir à se remettre au sport. En clarifiant cette demande et en travaillant sur son contexte, on peut par ex decouvrir que ce qui est  vraiment important pour lui concerne plutôt le regard des autres. Malgré sa demande initiale qui semblait claire se cache en fait une autre demande que seul un travail sur le contexte a permis de faire émerger. Toujours pour illustrer avec un exemple fictif, le fait de travailler sur le contexte de sa demande,  peut par exemple, lui permettre de découvrir qu’il a surtout  envie de renvoyer une image conforme à celles qui est « attendue » par la société et de comprendre que sa première demande traduisait surtout une sorte d’injonction sociale. À partir de cette prise de conscience, cela peut lui permettre  de formuler sa « vraie » demande comme par ex: devenir plus indépendant vis à vis du regard des autres; ou encore lui permettre de décider d’arrêter le coaching en assumant par ex, de ne pas avoir, tout simplement, envie de faire du sport; ou aussi de choisir finalement de faire du sport mais à condition d’y prendre plaisir et pas pour être conforme à un modèle etc…et dans tous les cas de se sentir plus aligné dans ses choix

Écrire commentaire

Commentaires: 0