Je propose des groupes de supervision collective à distance via Zoom.

Complémentaire à la supervision individuelle, la supervision collective permet de disposer d‘un espace bienveillant et stimulant qui favorise le renforcement de ses apprentissages.
L’intelligence collective et la dynamique de groupe offrent un cadre idéal pour questionner sa pratique, interroger sa posture et, au fur et à mesure de l’avancement du cycle des séances, clarifier et renforcer son propre style d’accompagnement. 
Dans ces groupes nous sommes tous des pairs formés et pratiquant le métier de coach. La supervision est un moment de co-élaboration, de collaboration et de co-construction d’une pensée meta et réflexive. Cela permet à chaque participant de se développer dans son identité professionnelle, ses compétences métier, de se sentir soutenu et de resoudre des cas pratiques qui lui posent problème. 
Tout en étant formée sur le processus de supervision, j’interviens d’abord comme une pair. qui partage avec vous un même métier. Mon rôle est aussi de vous accompagner en tant que membre d’un collectif dont la dynamique permet à chacun d’approfondir ses réflexions et ses apprentissages sur le plan déontologique, éthique, didactique, pratique et souvent personnel.

Deroulement d‘une seance de supervision collective

Pour les groupes jusqu’à 9 personnes, chaque séance dure 2h30 (3h pour les groupes de plus de 7 personnes) et permet de travailler généralement sur 2 problématiques apportées par les participants ( parfois 1 , rarement 3) .

Après un moment d’accueil et d’inclusion, le groupe recueille les cas apportés à la séance: , questions de pratique, problématiques métier, questions éthiques ou déontologiques, questions d’identité professionnelle etc…

Nous choisissons ensemble le déroulé de la séance et les outils /protocoles que nous utiliserons, sur la base de ceux qui sont apportés  et auxquels je vous forme, tout au long du cycle de supervision 




CONCRÈTEMENT 
 
Pour chacun des cas ou des problématiques abordées, le porteur, accompagné par la superviseure et en accord avec le groupe, choisi le protocole de travail qui sera le plus pertinent pour avancer: 
- Coaching par un ou plusieurs pairs ( comme par exemple les techniques de l’aquarium ou de la cascade),
- analyse reflexive et tours d’hypothèses 
- stretching pour/contre;  
- analyse systémique (avec notamment  les 7 regards et le « fan* » model) 
- résonances narratives  (posture du témoignage exterieur) 
Etc...


Pour chaque cas:
- le porteur trouve dans l’intelligence collective les ressources pour répondre à ses interrogations
 - chacun des participants repart riche de l’ensemble des contributions co-construites par le groupe et renforcé dans sa pratique et son développement professionnel


* ici « fan » veut dire ventilateur ( pour faire tourner les questions)  pas question de groupies donc! 😉




Un espace ouvert à toutes les pratiques

Toutes les pratiques de coaching sont les bienvenues: 
PNL, AT, Humaniste, émotionnelle, empathique, ericksonnienne, psychanalytique, positive, appreciative inquiry, systémique, narrative…
C‘est la diversité des horizons professionnels qui fait la richesse d‘un groupe, la diversité des approches, la richesse des apprentissages…

Aujourd’hui, plutôt que coache ou superviseure, je préfère souvent me présenter comme une praticienne narrative. 
Néanmoins Michael White, un des fondateurs de l’approche narrative, tout comme David Denborough ou Pierre Blanc Sahnoun après lui , font du «braconnage » dans les différentes branches des sciences de l’humain une démarche à part entière. Elle leur permet d’accueillir dans leur pratique de l’accompagnement le meilleur et le plus parlant de chaque approche . 
Je suis également persuadée que, dans le cadre d’un groupe de supervision, accueillir différentes vision de la relation d’aide est l’occasion de jeter des passerelles qui ouvrent souvent de nouvelles hypothèses, réflexions et pistes de pratiques. 
En outre, le collectif dans sa diversité, offre souvent l’occasion d’interroger les différentes branches du coaching et de clarifier leurs présupposés théoriques, en permettant à chacun de mieux identifier ses points de résonance ( ou de dissonances) avec certaines théories plutôt qu’avec d’autres, et de les conscientiser en lien avec ses propres valeurs professionnelles et son identité de coach. 
 

Des références théoriques qui étayent ma pratique et fondent mes valeurs 

Sociologue de formation,  l’approche systémique a constitué le premier socle de ma pratique. 
En complément je me suis formée aux techniques cognitivo comportementales  dont la PNL et l’AT ou encore à la psychologie positive dans le cadre de mes formations au coaching,  à la supervision et surtout du Deug de psychologie de Paris 8 ainsi que plus tard, aux bases de l’hypnose ericksonnienne. 
Forte d’une psychanalyse de plus de 15 ans, je suis également influencée par l’approche freudienne et plus encore par la psychanalyse anglaise  car elle remet la personne au centre de son environnement relationnel ( Winnicott, Casement).
À titre personnel je pratique également la méditation et ai suivi les protocoles du MBSR.
Enfin, en tant que praticienne narrative je propose des accompagnements ancrés dans une vision externalisante et contextualisée, soutenus par une posture influente et décentrée, en total respect de la personne, valorisants les histoires de sa vie qu’elle choisit comme les plus attrayantes et les plus aidantes pour elle. 

 



Pour qui?

Pour les coachs et les praticiens de la relation d‘aide.
Seul pré requis avant inscription : être coach formé à l’université et/ou certifié RNCP et/ou praticien certifié par une école reconnue par une des grandes fédérations professionnelles: EMCC, ICF, SFC, FFPN (ou être en formation dans une de ces écoles) ... 
+ un entretien individuel préalable